Simplifiez-vous la vie avec les temps

Simplifiez-vous la vie avec les temps

Si la conjugaison à proprement parler n’a rien de sorcier en anglais, ne pas se mélanger les pinceaux entre les différents temps n’est pas toujours aisé. Entre les temps simples, progressifs, du perfect, les modaux et autres outils de « conjugaison », vous vous sentez peut-être perdu. Je vous propose de voir ensemble comment les appréhender plus sereinement.

Les temps ont du sens

En français, quand vous construisez vos phrases, vous obéissez à ce que l’on appelle « la concordance des temps » : vous n’avez pas le choix de votre conjugaison, elle dépend de la temporalité dans laquelle vous vous exprimez (passé, présent, futur…) et de ce que vous avez déjà utilisé précédemment. Si vous ne suivez pas ces règles, vous faites des fautes et cela sonne bizarre à l’oreille des francophones.

En anglais, il n’y a rien de tel. Certes il y a des notions de temporalité mais elles sont très souples. En réalité, vous allez choisir votre temps en fonction de ce que vous voulez dire, et non par rapport à uns structure presque figée. Rappelez-vous la différence entre les deux présents, simple et progressif (ou continu). Ce dernier vous permet de parler de l’instant présent, de ce que vous faites en ce moment, etc. quand le premier représente la pérennité ou la répétition, l’habitude. Donc rien qu’en conjuguant un verbe vous apportez plus d’informations en anglais qu’en français.

Peu de risque de vous tromper

L’avantage de ce système est que vous avez peu de chances de vous tromper, que votre phrase ait une structure qui semble bizarre, parce que finalement vous n’aurez pas fait de faute de grammaire. Mis à part si vous avez apporté des notions temporelles du type « tous les jours », « depuis une heure », « hier matin », etc. qui vont figer un temps particulier que vous serez alors tenu d’utiliser, vous avez le choix entre différents temps pour construire votre phrase, et c’est vous qui déciderez de celui que vous voulez employer en fonction de la précision que vous souhaitez, ou non, apporter.

Peu de chances de se tromper

Cette liberté a deux avantages. Le premier est le fait que vous pouvez vous tranquilliser quant à la justesse de vos phrases, vous risquez rarement de dire quelque chose d’erroné. Le second consiste à pouvoir dire beaucoup plus en peu de mots, sans structures compliquées, juste en conjuguant. Et, quand vous aurez une oreille plus aguerrie, vous distinguerez les propos de vos interlocuteurs avec une plus grande exactitude.

Que faire concrètement

Avant que vous ne deveniez un parfait virtuose capable de naviguer entre les différents temps anglais, je vous conseille de vous concentrer sur trois temps : présent simple, preterit simple, futur avec will. Commencez par utiliser ces outils simples qui vous permettront de vous exprimer au passé, au présent et au futur. Quand vous les maîtriserez, vous pourrez commencer à ajouter des nuances petit à petit en introduisant les autres temps au fur et à mesure.

Faciliter la conversation

Un pas après l’autre et vous pourrez utiliser les temps exactement comme vous l’entendez, en sachant quelle nuance vous apportez à votre propos. Mais les trois sus-mentionnés sont amplement suffisamment pour démarrer et vous sentir à l’aise en conversation.

Dites-moi en commentaires quelles difficultés vous rencontrez avec les temps en anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.