Se constituer une liste de vocabulaire

Se constituer une liste de vocabulaire

Vous le savez, le vocabulaire fait partie des fondamentaux d’une langue. Pour la maîtriser, vous n’aurez d’autre choix que d’étendre votre connaissance des mots et expressions pour être à l’aise dans un maximum de situations. Or, il n’est pas toujours facile de savoir où trouver des recueils de vocabulaire, et surtout qu’ils soient pertinents pour votre apprentissage. Je vous donne ci-après quelques techniques pour faciliter votre enrichissement de vocabulaire.

Dans les documents

Tout d’abord, si vous avez démarré votre apprentissage, vous utilisez sans doute diverses ressources pour trouver des documents originaux, qu’ils soient écrits, audio ou vidéo. C’est là-dessus que vous pourrez vous appuyer pour créer et enrichir vos listes de vocabulaire personnalisées.

Dans les documents écrits, choisissez une quinzaine de lignes pour relever tous les mots que vous ne connaissez pas, ou pas bien : si vous avez oublié le sens, l’orthographe, le genre, le pluriel etc. : renotez-le ! Vous pourrez ainsi réviser à loisir les termes que vous avez rencontrés dans vos articles.

Se constituer une liste de vocabulaire

Pour les vidéos et ressources audio, sur quelques minutes, essayez de repérer des mots que vous noterez au fur et à mesure que vous les entendez. A la fin de votre visionnage ou de votre écoute, cherchez la traduction de vos mots en vous aidant du contexte. Vous pouvez également faire ce travail avec juste des repérages phonétiques si vous n’avez pas distingué les mots, et avec cette base et le contexte retrouver le mot qui a été employé.

L’avantage de vous créer ces listes est que vous allez déjà travailler votre vocabulaire en cherchant les mots, qu’ils vont porter sur des sujets qui vous intéressent puisque vous les avez choisis et qui par conséquent devraient vous être utiles, et enfin vous apprendrez les mots en contexte, avec la référence de votre document, ce qui est non seulement plus facile pour retenir mais surtout plus sûr : vous savez comment utiliser le mot en question, quand parfois trouver la bonne traduction dans un dictionnaire n’est pas un exercice évident.

Inutile de faire ce travail sur un texte de trois pages ou sur une vidéo d’une heure : vous allez perdre le plaisir de consulter ces documents et vous aurez tellement de mots nouveaux que vous risquez de vous démotiver rien qu’à voir la liste. L’apport de vocabulaire sur des sessions courtes est nettement suffisant.

Dans son quotidien

Hors de vos sessions d’apprentissage, vous devez saisir toutes les occasions de penser et de travailler votre langue. Votre quotidien est votre meilleur allié pour enrichir votre vocabulaire.

Je vous conseille d’avoir toujours avec vous un carnet, ou si vous préférez, utilisez une appli de votre smartphone. Lorsque vous êtes en conversation avec quelqu’un dans votre langue d’apprentissage, notez les mots qui vous ont manqué, ou les expressions que vous avez repérées. Vous pouvez attendre la fin de votre conversation pour le faire évidemment, ou alors expliquez votre démarche à votre interlocuteur.

Se constituer une liste de vocabulaire

Au-delà de ces moments particuliers, soyez curieux, appuyez-vous sur les situations que vous rencontrez. Demandez-vous comment vous diriez telle ou telle chose dans cette langue, quels mots vous seraient utiles pour discuter de tel sujet et ainsi de suite. Notez cela dans votre carnet pour penser à chercher ce vocabulaire une fois chez vous à travailler votre langue.

Là encore, ces mots seront directement utiles pour vous, donc intéressants et plaisants à retenir. A force, ce cheminement deviendra un réflexe et vous penserez systématiquement à noter tout ce qui pourrait vous être utile de savoir dans votre langue cible.

Dites-moi en commentaires comment vous constituez vos propres listes de vocabulaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.