Sortir d’une période de procrastination

Sortir d’une période de procrastination

Se lancer dans l’apprentissage d’une langue est long et par moments, malgré ses bonnes résolutions, son envie ou sa volonté, on lâche. C’est en général un processus insidieux, d’abord une journée où l’on n’a rien fait, puis une autre un peu plus tard, et les vacances qui s’intercalent, puis la reprise où l’on « oublie » de retrouver ses bonnes habitudes etc. Et au final on se rend compte qu’on ne travaille plus, ou quasiment plus, depuis des semaines voire des mois.

Après avoir admis que l’on avait effectivement lâché prise, il n’est pas pour autant évident de savoir par quoi (re)commencer, d’autant qu’on a souvent l’impression que tout est oublié (c’est faux) et qu’il faudra repartir de zéro. Il faut trouver les clés qui permettront de reprendre ses bonnes habitudes. Voyons ensemble comment revenir vers votre langue.

Comment en est-on arrivé là ?

La première chose que vous devriez faire est de vous demander pourquoi vous avez arrêté. Identifier la ou les causes vous permettra d’être attentif(ve) à ce qui peut, une prochaine fois, vous empêcher d’avancer et de parvenir à votre objectif.

Sortir d'une période de procrastination

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise raison, et l’idée n’est certainement pas de culpabiliser. L’intérêt est juste de savoir ce qui « menace » votre apprentissage pour anticiper et surtout prendre des mesures pour ne pas retomber dans cette situation une autre fois, en tous cas pas pour les mêmes motifs.

En ce qui me concerne, j’ai arrêté mon apprentissage de mes deux langues, l’espagnol et le russe, plusieurs fois, c’est dire si je ne suis pas là pour vous faire la leçon. Mais l’important est de savoir si on a envie de s’y remettre, auquel cas il faut être capable de reprendre le train en marche et de déterminer ce qui doit changer pour éviter de se retrouver dans la même situation dans quelques semaines, mois…

Faire le point sur ses motivations

Encore une fois, inutile de culpabiliser, ce n’est pas ce qui vous fera avancer. Par contre il est important d’analyser votre motivation et de vous assurer qu’elle est toujours bien là. Sans elle, alors que vous avez déjà perdu le fil de votre apprentissage, il sera vraiment difficile de vous y remettre. Demandez-vous pourquoi vous avez voulu apprendre cette langue : cette raison est-elle toujours d’actualité ? Y en a-t-il de nouvelles ?

Pour ma part, c’est juste le plaisir d’apprendre de nouvelles langues, je n’en ai pas expressément besoin. Cela ne facilite pas la tâche quand il n’y a pas d’objectif derrière, mais comme c’est une envie personnelle elle est toujours bien là, intacte, et comme j’ai également le souhait de ne pas m’arrêter à ces deux langues il faudra bien avancer une fois pour toutes !

Peut-être n’avez-vous pas d’envie particulière, mais que c’est une obligation, professionnelle par exemple, ou bien vous avez perdu ce qui vous avait motivé(e) au départ. Ce n’est en aucun cas une fatalité, et on a parfois besoin de lâcher pour mieux revenir.

Redémarrer

Une fois que vous êtes sûr(e) d’avoir toujours envie ou besoin d’apprendre cette langue, prenez le temps de regarder un peu arrière… pour aller d’autant mieux vers l’avant évidemment ! Analysez ce qui a fonctionné jusqu’ici pour vous, ce que vous trouviez plaisant dans vos séances d’apprentissage. Cela facilitera votre retour à la langue. En effet, en commençant par des choses qui vous plaisent, vous vous replongerez plus aisément dans la langue et retrouverez plus vite votre rythme d’antan. Peut-être irez-vous même au-delà de ce que vous faisiez auparavant.

Sortir d'une période de procrastination

Ensuite, ce qui va vous aider sera la régularité, un peu de discipline pour retrouver des automatismes d’apprentissage. Je vous conseille de vous appuyer sur la méthode des 15 minutes, mais si c’est trop difficile, que votre motivation n’est pas au plus haut pour redémarrer, contentez-vous de 5 minutes, et vous augmenterez petit à petit.

Pour ma part, c’est vraiment par ce cadrage que j’arrive à m’y remettre quand j’ai perdu le fil et que cela fait longtemps que je n’ai rien fait dans mes langues d’apprentissage. Je me reconnecte de cette façon, en commençant par des choses simples et ludiques, avant de revenir à des méthodes qui me permettent d’avancer plus vite et d’approfondir mes connaissances.

Et si vraiment vous avez du mal, peut-être devez-vous attendre encore un peu d’avoir suffisamment de motivation pour reprendre votre apprentissage… mais si ce n’est pas possible et que votre besoin est impératif, il y a une façon simple et efficace de vous y remettre sans tarder : donnez-vous un objectif vraiment challengeant, mais cependant réaliste, et à court terme, comme par exemple une prise de parole dans votre langue-cible ou un week-end à l’étranger avec un but particulier qui vous imposera de pratiquer. Attention, pour que cela fonctionne, il faut que le challenge soit réel : si vous pouvez « vous défiler », cela ne servira à rien car vous ne ressentirez pas le pic d’adrénaline nécessaire pour vous booster et vous « obliger » à progresser.
Dites-moi dans les commentaires comment vous vous en êtes sorti(e) si vous avez connu une période au cours de laquelle vous avez complètement arrêté votre apprentissage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.