Distinguer l’orthographe américaine de l’anglaise

Distinguer l’orthographe américaine de l’anglaise

Devez-vous écrire « favourite » ou « favorite », « pajamas » ou « pyjamas », « center » ou « centre » à votre ami américain ? Outre certains mots ou expressions qui changent totalement, la langue anglaise diffère dans son écriture entre les deux continents. Quand vous rédigez en anglais, peu importe que vous optiez pour l’une ou l’autre, mais il est préférable de ne pas mélanger les deux. Voici comment distinguer les deux orthographes quand vous avez un doute.

Avec ou sans « u » ?

Drapeau anglais

Vous avez sans doute remarqué que parfois vous voyez des mots en anglais avec la série de lettres « or » ou « our » comme par exemple « honor », « color », « flavour » ou encore « neighbor ». Vous savez peut-être que l’une des deux orthographes est britannique et l’autre américaine mais sans être sûr de celle que vous devez choisir en fonction de votre interlocuteur par exemple.

On retrouve dans ces mots assez souvent une origine latine, vous n’avez d’ailleurs bien souvent aucun problème pour les traduire car vous y retrouvez des racines communes avec les termes français. Le britannique va conserver une orthographe plus proche de celle originale, donc « colour » ou « honour » par exemple. Vous pouvez faire le parallèle avec le « eur » français de « couleur » ou « honneur ». Et par conséquent, l’Américain utilise « or » et non « our ».

Pour vous en souvenir facilement, dites-vous que les Britanniques sont plus proches géographiquement des origines latines et ont une orthographe qui s’y apparente, quand les Américains, éloignés géographiquement, s’en sont détachés et ont perdu le « u » au cours de la traversée de l’Atlantique !

La simplification américaine

D’une façon générale, lorsque vous avez le choix entre deux écritures, l’orthographe américaine correspond à la plus simple ou à la prononciation phonétique.

Par exemple, un Américain écrit « catalog » et non « catalogue » comme le fait un Anglais, qui a gardé la racine du mot quand sur le Nouveau Continent on ne s’encombre plus de la fin du terme original. De la même façon, le mot « centre » s’écrit comme en français pour les Britanniques et est devenu « center » de l’autre côté de l’Atlantique, ce qui correspond à une transcription phonétique. Pour le mot « esthetics », les Américains ne s’embarrassent pas du « a » initial utilisé en Grande-Bretagne pour écrire « aesthetics ».

Souvenez-vous qu’entre deux orthographes l’Américain privilégiera quasiment toujours la forme la plus simple et/ou celle qui colle le mieux à la prononciation du mot, généralement similaire des deux côtés de l’Atlantique.
Dites-moi en commentaires quelles sont vos astuces pour distinguer l’anglais britannique de l’anglais américain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.