Se remettre à l’espagnol

Se remettre à l’espagnol

L’espagnol était ma troisième langue à l’école. Cependant, m’étant orientée vers une filière scientifique, je n’ai pas eu la possibilité de continuer. Quelques années plus tard, au cours de mes études et pendant mon premier séjour en Allemagne, j’ai suivi une nouvelle initiation à cette langue. Mais au final je n’ai jamais passé le stade de quelques connaissances basiques, ce qui reste une frustration pour moi.
J’ai donc décidé de m’y remettre sérieusement pour enfin passer le cap du niveau débutant et pouvoir utiliser cette langue comme les autres que je pratique déjà. Vous pourrez suivre mon apprentissage au fur et à mesure.

 

Trouver des outils

 

Avant de commencer, il a évidemment fallu m’organiser. Pour ce qui est du temps consacré, ma méthode ne diffère pas de celle que j’applique pour le russe. J’utilise d’ailleurs les mêmes applications numériques pour la base.

 

La grammaire espagnole étant particulièrement complexe, je dispose d’un petit recueil de conjugaison ainsi que d’un Bescherelle. Pour le reste des structures, j’ai également un livre d’apprentissage acheté lors de mes études, et qui est donc en allemand, c’est pourquoi je ne vous mentionnerai pas de référence.

 

Etant donné que je souhaite progresser assez vite, je vais en outre consacrer du temps à lire des articles. J’ai par conséquent installé deux autres applications, celle des journaux El País et 20 Minutos Madrid (il y a des versions pour différentes villes). Cela sera utile pour enregistrer des structures et faire des listes de vocabulaire. Je pourrai également m’exercer à la lecture.

 

Travailler la langue

Tenir pour passer le cap

 

Comme je le mentionnais plus haut, mon objectif est de franchir ce palier débutant qui ne me permet pas d’assurer une conversation, même simple. Je compte donc sur ma motivation pour ne pas lâcher, et dépasser rapidement mes acquisitions d’antan pour construire et sortir de ce niveau où je ne souhaite pas rester bloquée ad vitam æternam.

 

Il faudra également parvenir à jongler entre les deux langues que j’apprends. Il n’y aura pas je pense de risque de mélange étant donné qu’elles sont très différentes. L’espagnol devrait normalement être plus abordable et me permettre de progresser rapidement en toute autonomie, et la maîtrise de deux autres langues étrangères me faciliter l’acquisition des nouvelles. La mise en pratique nous le dira !

 

Cet article contient des liens d’affiliation

3 Responses

    1. Merci Sylvain, n’hésite pas à partager et à soumettre des idées de sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.